Vincendon Sibylle, Chantal Deckmyn : L’espace public devient inhabitable, In : liberation (17 janvier 2016).

Pour l’architecte et urbaniste, la ville est, elle aussi, porteuse d’inégalités et d’ostracisme, à l’image de la société. Améliorer l’espace urbain serait une preuve de notre dégré de civilisation, pour les SDF, mais aussi pour tous ceux qui sont vulnérables : les personnes âgées, les enfants, les handicapés.

article numérique URL : http ://www.liberation.fr/auteur/1963-sibylle-vincendon