winton marcalis laverieLaverie, cabane de chantier, porte fermée sur le passé, voici quelques lieux où la conversation pourrait avoir lieue. Elle a eu lieu hier, avec une italienne ne trouvant plus le mot pour traduire amande. Elle a eu lieu avec l'un des peintres du chantier en cours rue des tables claudiennes, précisant qu'il manque à la question, le sourire autant que la chaux. Elle a également eu lieu avec Sabrina, pour qui la place Chardonnet est l'exemple de l'hospitalité ; fontaine, toilettes, possibilité de se garer, c'est le minimum nécessaire pour vivre.

p 01 hospitalit

Nous avons dérivé rue Burdeau, rue des tables claudiennes, rue Imbert Colomes, et dans leurs perpendiculaires. Nous avons découvert le monde en bouche, Ibiza, le bistrot Chardonnet. Nous avons alors rencontré le directeur de la clé de voute, Laurent, Thierry, Émilie, Kamel et Antoine. De ces premières rencontres dans les pentes, et pour démarrer, quelques mots ont résonné.

« Collomb voudrait que sa ville soit connu à l'international et il fait des gros évènements pour ça, mais il ne voit pas que c'est déjà le cas. Lyon est au cœur d'un réseau local, national et international. Toutes les migrations passent par Lyon. Chez les pauvres, tout le monde connait Lyon ! » Nicolas Molle

Dans notre volonté de représenter l'hospitalité, nous rencontrons Nicolas, un ancien de l'ALPIL, avec qui il sera davantage question d'inhospitalité.

« L'inconvénient en France, c'est qu'on fait beaucoup trop de listes, listes de ceux qui pourront accéder à un programme de réinsertion, liste de ceux qui arrivent, de ceux qui sont là depuis longtemps, etc. Comment faire ces listes, sans penser à ce que ça implique, sans penser au passé ?!