La possibilité de rêver

Name
Play
LALCA_poesie_en_francais


Accueillir c’est rendre possible les habitudes de chacun, c’est offrir la possibilité de rêver. Rêver, c’est dépasser les frontières, dessiner un lendemain différent, flotter au-dessus du monde.

Mais comment rêver quand on a tout perdu, qu’on ne peut pas se soigner correctement dans son pays et qu’on nous déplace au gré des affectations... quand pour acheter à manger chaque euro est important, que la langue parlée est inconnue des autres, que personne ne nous attend et que l’on n’a que le provisoire du CADA pour unique repère ?

Comment rêver quand le parcours quotidien s’emplit de rendez-vous administratifs, qu’il n’est pas possible de travailler ou qu’on est menacé par le simple fait d’être une femme... Quand on ne pense plus à soi mais uniquement aux nécessités pour survivre, que son enfant handicapé risque la mort, ou que les espaces refuges comme le CADA deviennent incertains ?

Comment rêver quand le corps s’est accoutumé à souffrir chaque jour d’avoir dormi sur un trottoir, quand notre vie est menacée parce qu’on est issu d’une minorité, et que la violence subie est toujours présente ? Quand les rendez-vous médicaux sont quotidiens mais que l’hôpital est à plus d’une heure de trajet de chez soi ? Comment rêver quand on veut que cela cesse ?

Pour rêver, il faut s’aménager une place, un espace-temps rien qu’à soi, un lieu et un moment, si difficiles à trouver.

Horizon